• L'asexualité, une déficience ?

    L'asexualité, une déficience ?

    Qu'est-ce donc ?

     

    L'asexualité est une orientation – ou justement l'absence d'orientation – sexuelle où la personne n'est pas – ou peu – active sexuellement. Il existe une myriade de nuances pour cette orientation, allant de l'asexuel totalement non-actif à l'asexuel actif. Il faut distinguer l'asexuel de l'abstinent, qui lui refuse les relations sexuelles alors qu'il peut en éprouver le désir, alors qu'un asexuel n'éprouvera pas le besoin d'avoir des relations sexuelles. Si j'insiste sur le terme relation « sexuelle » c'est pour une bonne raison : un asexuel peut – et c'est très courant – éprouver le besoin d'avoir des relations sentimentales. Ils peuvent tomber amoureux, avoir envie de vivre avec une personne, avoir des enfants, peuvent aussi éprouver l'envie de s'auto-satisfaire. Dans bien des cas, des asexuels auront des relations pour satisfaire leur compagnon ou leur compagne, sans en éprouver l'envie ni le besoin, même si il le fera de son plein gré.

     

    On assimile souvent l'asexualité à une déficience – principalement mentale – liée à un traumatisme ou à des gens hautains qui prennent les gens « sexuels » de haut. Ni l'un ni l'autre ne sont juste dans la majorité des cas. Je précise bien dans la majorité car il existe des gens qui ont été traumatisés par le sexe tout comme il existe des gens asexuels qui se croient supérieurs car il n'ont pas de « pulsions primitives ». L'asexualité n'est que très peu reconnue par les spécialistes qui l'assimile à quelque chose de non naturel et de contre-évolutif et donc pour eux c'est impossible que l'asexualité existe. 

     

    L'asexualité, une déficience ?

     

    L'asexualité est reconnue par la communauté LGBTQ++ et rentre dans la classification des sexualités déviantes – selon les bien-pensants. Des communautés existent sur le net, notamment le forum AVEN qui permet d'en apprendre plus sur le sujet. C'est une communauté assez réduite ; en effet on compterait 1 % d'asexuels sur la population mondiale totale. Mais ce chiffre est, selon moi, à prendre avec recul ; beaucoup d'asexuels s'ignorent ou font semblant de paraître « normaux » de la même façon qu'à une époque, un homosexuel avait femme et enfants pour être socialement accepté.

     

    Quelques liens utiles :

    Vidéos :

     

    La vidéo de Thomas KHII sur l'asexualité

     

    La vidéo de Princ(ess)e sur les orientations sexuelles et romantiques 

     

    La vidéo de Pouhiou - amoureux d'un asexuel ATTENTION PROPOS CRUS ! 

     

    Articles : 

    Asexualité - article blog

    Une explication plutôt cool en dessin

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Février 2016 à 00:05

    Complète et structurée, tu nous en apprends un peu plus sur les asexuels. Il y a de cela quelque temps je pensais effectivement que c'était impossible parce que chaque espèce animale (dont nous faisons partie) a besoin de se reproduire pour survivre. Seulement même parmi les animaux, il y en a qui n'éprouvent pas ce besoin. Cela arrive et bien heureusement que cela n'est pas majoritaire. Comment ferions-nous pour perpétuer l'espèce? (et là je parle des asexuels aromantiques en imaginant qu'il n'existe pas de banque du sperme).
    Je suis heureuse de voir que des communautés émergent; cela montre qu'on est pas seuls dans notre cas ;) 

      • Dimanche 14 Février 2016 à 00:19

        Hum je pense qu'il faut distinguer envie de procréer d'asexualité; un asexuel peut avoir un désir d'enfant, ce sont deux désirs séparés, comme le désir physique et le désir amoureux. 

        Ensuite, freiner un peu la perpétuation de l'espèce ne serait pas tant un mal que ça en fait, et je parle d'un point de vue tant historico-géographique que social, on est beaucoup trop d'humains sur terre, c'est un fait. 

        De plus je ne pense pas qu'une augmentation d'asexuels signerait la fin de l'espèce vu le nombre d'asexuels qui ont des rapports ;) 

    2
    Dimanche 14 Février 2016 à 00:14

    Ouais ça se tient. En même temps je suis instit' primaire, pas sociologue. Je donne mon avis avec mes savoirs et je reçois des avis qui peuvent m'en apprendre plus.
    En tant que "pratiquante" j'ai du mal (et c'est pas faute d'essayer) de distinguer l'asexualité de l'envie de procréer vu que pour procréer il faut un homme et une femme (ou du moins un spermato et un ovule mais imaginons que la science ne permette pas la procréation médicalement assistée) ET donc des rapports sexuels. Donc j'ai un peu de mal à me foutre ça en tête. Un jour ça viendra mais c'est comme pour toute nouvelle opinion ou un nouveau savoir: il faut le temps que ça s'intègre dans l'esprit global (c'est comme les trans' et les travestis paraît que c'est un synonyme pour pas mal de monde et c'est dommage). 

      • Dimanche 14 Février 2016 à 00:19

        Tracasse (pour faire la distinction, rappelle toi simplement qu'un homosexuel peut avoir envie d'enfants, même si son orientation va "contre" cela, bah l'asexualité c'est pareil).

        Je ne prétend pas être une experte, je me renseigne en amateur et mes cours de socio n'aborderont même pas le sujet et c'est bien dommage (apprendre les communautés aux ado serait une excellente façon de faire avancer les choses). 

      • Dimanche 14 Février 2016 à 00:20

        Certes, je n'avais pas vu ça comme ça... 

        Tu vois un peu le truc que je disais? Dans ma tête c'est 100% normal que des homos procréent (dans le cas de 2 femmes) ou adoptent (dans le cas de 2 hommes). L'asexualité est récent dans mes concepts donc faut le temps c'est tout ;) 

      • Dimanche 14 Février 2016 à 00:24

        Pas de soucis, y a moi aussi des concepts que j'ai du mal à appréhender dans les concepts Queer (mais je me soigne ^^ )

    3
    Lundi 22 Février 2016 à 22:44

    Je viens de m'amuser à lister les accessoires sortant de la boîte de Pouhiou.... I'm traumatised x) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :